Prêt immobilier : comment choisir la bonne formule ?

L’investissement dans l’immobilier est devenu une pratique courante de nos jours. Or, accéder à un crédit immobilier n’est pas une chose à prendre à la légère. C’est pourquoi il est très important de connaitre les procédures pour savoir quelle formule serait la plus avantageuse. Dans cet article, nous allons voir quelles sont les différentes manières pour obtenir un crédit immobilier.

Qu’est-ce qu’un crédit immobilier ?

Tout d’abord, il est utile de définir ce qu’est un crédit immobilier. En des termes simples, il s’agit d’un prêt pour l’achat d’un bien immobilier. Il peut également s’agir de travaux de construction ou de rénovation. Ce crédit peut s’obtenir auprès d’une banque ou d’un organisme de financement spécialisé. De nombreuses sociétés se proposent d’appuyer un financement immobilier, comme ArgentDirect qui propose la solution idéale pour un petit prêt rapide .

En principe, un crédit immobilier est soumis à un taux fixe ou variable suivant la durée du crédit. De plus, le souscripteur doit apporter une garantie pour le prêt, ainsi qu’un fond personnel équivalent à environ un quart de la valeur du bien. De plus, les établissements de crédit imposent également des frais de dossier dans les coûts totaux du crédit.

prêt immobilier

Les types de crédit immobilier

Le prêt amortissable

C’est le type de prêt le plus classique, utilisé notamment pour financer un projet d’investissement locatif. Le taux d’intérêt peut être fixe ou variable. Dans le cas d’un taux fixe, la durée du crédit est invariable, il en est de même pour les montants à verser par mois. Dans cette situation, le bénéficiaire verse une mensualité qui va amortir le capital initial mais aussi couvrir les intérêts du prêt immobilier.

Comme le capital à recouvrir va diminuer progressivement au fil du temps, les intérêts vont également diminuer. C’est un crédit que l’on prend à long terme, puisqu’il dure en moyenne 25 ans. Le montant du prêt doit être au minimum de 75 000 euros et la durée du remboursement augmente proportionnellement au montant de l’emprunt.

Le prêt In Fine

Il n’y a pas d’amortissement du capital dans ce type de prêt immobilier. Le prêt In Fine est plus adapté pour les emprunteurs qui ont un compte épargne. En effet à l’inverse du prêt amortissable, les mensualités que verse l’investisseur servent à couvrir uniquement les intérêts du prêt immobilier. Ces intérêts sont plus élevés que pour un prêt classique mais sont à taux fixe.

La durée du prêt ne peut pas dépasser les 20 ans. Le capital demandé ne sera remboursé qu’au moment où on paie le dernier versement. Le compte épargne rattaché servira de garantie de paiement du capital à la fin du prêt.

prêt immobilier

Le prêt conventionné

C’est un crédit exclusivement que l’on établit exclusivement avec des établissements financiers ayant un accord avec l’État. En effet avec ce crédit, le bénéficiaire peut obtenir des Aides Personnalisées au Logement. De ce fait, les mensualités du crédit immobilier peuvent être plus légères.

De plus, il n’y a pas de besoin d’apport personnel dans ce type de crédit pour son investissement immobilier. Il permet également le financement d’un logement locatif. Mais comme il s’agit d’un prêt subventionné en partie par l’État, le taux d’intérêt est nettement supérieur aux taux pour un prêt classique. C’est un prêt qui peut être à court comme à long terme.