Investissement locatif : les 5 pires erreurs à éviter

Les dispositifs de défiscalisation immobilière sont nombreux en France. Si vous voulez vous lancer dans l’investissement locatif, ne foncez pas tête baissée. Voici alors le top 5 des pires erreurs à éviter, si vous voulez réussir votre projet.

 

choix_investissement

Choisir le dispositif d’investissement locatif sans réfléchir

Comme tout placement, l’investissement locatif est un projet qui se prépare. La pire erreur que vous puissiez faire, c’est de vous dire que tous les dispositifs existants se valent.

Vous devez alors prendre connaissance des différents dispositifs de défiscalisation et voir celui qui vous correspond le plus. En plus de vous référer à l’avantage fiscal, vérifiez également la durée minimum d’investissement, ainsi que le type de bien immobilier concerné.

Investir dans une région de manière aléatoire

Ce n’est un secret pour personne, bien des ménages ont connu des mésaventures avec l’investissement locatif. Ils ont acheté les yeux fermés, pensant déjà aux retombées fiscales qu’on leur a promises.

Pourtant, ce ne sont pas toutes les zones qui sont intéressantes : si vous tombez sur un quartier isolé, loin des commerces et des transports, vous aurez bien moins de chances de trouver des locataires. Or, vous devrez rembourser le prêt que vous avez souscrit pour votre investissement, que vous ayez trouvé des locataires ou non.

calcul

Investir sans calculer

Vous devez considérer votre investissement locatif comme une véritable entreprise. Commencez alors par évaluer le coût optimal du bien immobilier que vous allez acquérir. Si vous payez votre bien immobilier trop cher, vous aurez du mal à joindre les deux bouts.

En effet, vous serez d’une part sous la contrainte des plafonds de loyers et d’autre part par les remboursements du prêt souscrit.

Vouloir s’enrichir rapidement

Bien des gens pensent que l’investissement locatif est une mine d’or et qu’il suffit de prononcer une formule magique pour toucher le jackpot. Comme tout investissement, la défiscalisation immobilière est un placement sur le long terme.

D’ailleurs, les avantages fiscaux de certains dispositifs s’étalent sur 9 ans. Il faut donc se rendre à l’évidence : si vous êtes pressé de récolter les fruits de votre investissement, la défiscalisation n’est pas faite pour vous.

dépense

Sous-estimer les dépenses d’entretien

Ne faites pas l’erreur « d’oublier » les charges d’entretien de votre bien immobilier locatif. N’oubliez pas que vous devez entretenir au mieux votre bien immobilier si vous espérer garder vos locataires sur le long terme.

Pensez alors à inclure ces dépenses d’entretien dans vos calculs au moment d’évaluer la rentabilité de votre projet de défiscalisation immobilière.