Investissement locatif en couple : que faut-il savoir ?

couple_investissement_locatif

Les couples mariés ne sont pas les seuls à envisager de se lancer dans un investissement locatif. Bien d’autres couples peuvent décider de monter un tel projet. Mais quels sont alors les points qu’ils doivent voire préalablement ?

bien_immobilier

Décider préalablement à quel nom l’investissement sera

Dans le cadre d’un investissement locatif, les gens ont tendance à se focaliser sur le dispositif fiscal, le type de bien immobilier dans lequel investir, etc. Mais pour un couple qui n’est pas marié, la première question doit concerner le côté administratif : à quel nom l’investissement locatif sera-t-il ?

Cette question a toute son importance sur bien des points de vue : en termes d’imposition sur le revenu, en termes de succession, en termes de défiscalisation, etc.

Dans tous les cas, il faut envisager le pire : la séparation. En effet, un aussi gros investissement mérite qu’on envisage les pires scénarios afin d’éviter une situation conflictuelle.

Les différentes options qui se présentent

Se lancer dans un investissement locatif en couple n’est pas une opération simple. Vous aurez à choisir entre différentes options, concernant l’acquisition du bien immobilier.

Par exemple, vous pourrez opter pour la mise en place d’une SCI familiale, pour un démembrement de propriété ou encore pour l’indivision. Chacune de ces options a ses avantages et ses inconvénients, à vous de prendre la décision en fonction de vos besoins et attentes.

pacsé

Répartition des avantages fiscaux lors d’un PACS

Lorsqu’un couple est pacsé et qu’il souhaite investir dans l’immobilier locatif, il est automatiquement soumis au régime de la séparation des biens. Les avantages fiscaux iront alors au foyer fiscal commun. Si jamais le couple venait à se séparer, la vente du bien immobilier est incontournable.

 

Répartition des avantages fiscaux dans le cas d’un concubinage

Il peut également arriver qu’un couple en concubinage veuille investir dans l’immobilier locatif. Dans ce cas, chacun des investisseurs aura possession d’une partie du bien immobilier, à la hauteur de son apport dans l’acquisition dudit bien.

Les avantages fiscaux sont également répartis entre les deux investisseurs, à hauteur de leurs investissements respectifs.

mariage

Le mariage reste une option privilégiée

Il faut préciser que pour investir dans l’immobilier locatif en couple, le mariage reste de loin le statut le plus pratique. La raison est simple : le couple est automatiquement régi par la communauté des biens.

Les avantages fiscaux reviennent au foyer fiscal commun. Si jamais le couple venait à se séparer, les anciens époux se partageront équitablement les biens communs, ou alors ceux-ci seront vendus et partagés équitablement entre les deux. Le seul risque, c’est de divorcer en plein dispositif de défiscalisation. Mais là encore, plusieurs choix se présenteront au couple : indivision, rachat de la part de l’autre, etc.